C’est assurément une campagne qui tranche avec les codes en vigueur dans le secteur. On sent bien que Xanlite, marque peu connue, cherche à se faire une place, et certainement auprès de nouveaux profils de consommateurs, au vu du ton et du style adopté dans ses dernières annonces presse.

On est d’accord sur le traité. Le choix de l’illustration, de la bichromie, est cohérent avec un message prônant l’économie d’énergie, et donc de moyen.

Mais par contre, les scènes choisies sont in-com-pré-hen-sibles. On comprend bien la volonté de vouloir mettre en scène des situations absurdes, mais l’immédiateté de compréhension n’est pas au rendez-vous.

Heureusement qu’il y a 5 visuels, car après une longue dépense d’énergie au déchiffrage du protagoniste de Massacre à la tronçonneuse qui visiblement cherche à se confier à un analyste et le débarquement de l’alien à une cérémonie de bienvenue, on arrive sur l’annonce du cours de français à un bernard l’hermite et là on se dit, « ah oui, perte de temps et gaspillage d’énergie face à des situations ubuesques… ». Un peu capillotracté pour une campagne ventant le gain d’énergie… On vous laisse juge.