Une carotte prend sa douche. Sans bruit, le mixeur arrive, il va la tuer. Voilà une campagne produit rigolote qui détourne la cultissime scène de Psychose d’Hitchcock pour vanter les mérites d’un mixeur silencieux. Mais, outre l’humour décalé employée dans cette campagne, celle-ci comporte quelques éléments curieux.

On notera un parti-pris créatif rare pour ce type de secteur qui nous a plutôt habitué à des mises en scène de famille heureuse réunie dans la cuisine avec une forte mise en avant du produit. Ici rien de cela, on s’éloigne des codes grande conso pour adopter un registre un peu plus élitiste. La référence à un film des années 1960, qui même si il est très connu, témoigne tout de même d’une certaine culture cinématographique.

La mise en page elle-même se veut minimale et élégante. Le logo de Tefal, l’annonceur a quasi disparu, le produit en question est réduit au stade de mini packshot, le tout pour laisser place à un visuel plein pot. Les proportions sont tellement extrêmes que s’en est à se demander si l’annonce présentée est réellement la version définitive validée par la marque…

Mais plus encore, l’argument produit est t-il le plus convaincant ? Choisit t-on un blender en fonction de sa capacité à être silencieux ? Pour un aspirateur, sans doute, mais pour un mixeur à légume dont le temps d’usage est souvent assez bref…

Sans être spécialiste de ce type de produit, ce qui semble plutôt attirant dans le modèle présenté est sa compacité, permettant de le ranger dans un tiroir, un plus dans des cuisines par toujours très grandes et déjà bien souvent encombrées par de multiples appareils et robots de cuisine. L’autre argument aurait pu être sa facilité d’utilisation. Pas besoin de prises électrique, un nettoyage de l’appareil facilité par l’absence de récipient en plastique à laver…

Au final, une campagne peu convaincante car elle communique sur un insight un peu faible. Pour le plaisir, la fameuse scène en question.