En ce moment sur les écrans télé cohabitent 2 spots ventant les mérites du même produit, mais avec des approches diamétralement opposées. Il s’agit du chocolat, vu par Milka et le nouveau « Afrodisiaque » de Côte d’or.

Milka, c’est bien sur sa célèbre vache mauve, dont on assiste ici à la naissance à l’étable et à la réponse à la question de en quoi cette vache est t’elle vraiment spéciale. Et bien la vache Milka elle rapproche les gens et apporte de la tendresse. On est ici dans un storytelling de « marque amie », à cible familiale. Notez que l’on ne parle jamais du produit chocolat, mais transparaît en creux tout au long du film le caractère onctueux du chocolat Milka.

En face, Côte d’Or aborde le chocolat sous son angle « adulte », passionnel et transgressif. On est dans une démonstration 100% produit au caractère intense, brut et puissant. Montage saccadé, battements de cœur, allusions subjectives, le film exploite tous les poncifs gourmands et sensuels qu’évoque le chocolat. On s’adresse clairement à une consommation adulte (féminine ?), goûtant le territoire du pêché et du vice.

Une belle démonstration de la dualité intrinsèque du chocolat. Un produit universel avec une capacité de séduction gourmande assez unique. Et donc un produit rêvé pour tout publicitaire, tant le choix des territoires de marque est large. On en a le parfait exemple ici même. Chez Milka il rapproche, chez Côte d’Or Afrodisiaque il procure une évasion.

Pour l’anecdote, notez que Milka comme Côte d’Or sont deux marques appartenant au même groupe, Kraft Food…

Publicités