Créée en mars 2010, la page Facebook de Monoprix a atteint 100 000 fans cette semaine. C’est l’occasion de se pencher sur cette fan page qui est un modèle du genre.

Là où, parce que le community management est le nouveau must have de la communication des entreprises, toutes veulent développer une présence sur les medias sociaux, il convient de rappeler que sans objectif et stratégie de long terme préalablement définie, y être juste pour faire de la présence sert à rien. Toutes les marques n’ont pas forcément vocation à développer une relation quotidienne avec leur clients.

A l’inverse, dans le cas de Monoprix, enseigne de grande distribution de proximité et de centre ville, y être est indispensable et cela la marque l’a bien compris. Cet engagement de dialogue continu est d’ailleurs inscrit dans son ADN, et sa signature traduit bien sa mission : « On fait quoi pour vous aujourd’hui ? ».

Concernant sa page Facebook, celle-ci est clairement inscrite dans la stratégie de communication de l’enseigne. Le lien avec les actions commerciales en point de vente est constant, via un relais des campagnes produit et une animation thématique du wall. Il est d’ailleurs judicieux de voir que les autres pages d’intérets de la fan page sont celles des marques qu’elle distribue.

Monoprix propose aussi à sa communauté des services spécifiques, tel que la possibilité de créer sa liste de naissance via une application dédiée, malin quand on sait la réactivité des parents à présenter leur nouveau né à leurs amis Facebook. Est présente aussi une rubrique « bons plans » avec des offres exclusivement dédiés aux fans.

Via des sondages adhoc, la marque profite aussi de Facebook pour recueillir l’avis de sa communauté sur le récent travail de rebranding de tous ses packaging MDD. Enfin, un onglet sur le développement durable permet au distributeur de prouver les efforts engagés et d’inciter les fans à partager et contribuer eux-même à l’effort général. Sont aussi distillés des infos sur la vie interne de l’entreprise, montrant là encore une volonté de transparence et de proximité.

Bref, en étant un condensé des best practices actuelles, la page est devenu un média en soi, animé, réactif et accueillant. Les 100 000 fans du Monop’ du coin sont bien mérités.

Publicités