Le festival de la pub de Cannes, qui se déroule en ce moment, vient de décerner le Grand Prix Outdoor à Microsoft pour la campagne « Decode Jay-Z », autour de Bing, son moteur de recherche.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le dispositif est bluffant, et en plus vise juste. Là ou le concurrent Google mise tout sur son produit et sa simplicité d’utilisation en utilisant des codes minimalistes, Bing a pris le parti d’incarner son moteur de recherche en s’associant avec la super star US Jay-Z qui sortait un mois plus tard son autobiographie.

Le résultant est une opération de co-branding magistrale mêlant espaces d’affichage classique et dispositif d’ambiant reprenant chacune des pages du livre de Jay-Z, lesquelles ont été remise en page en fonction des lieux cités dans l’ouvrage et placés dans ceux-ci. De plus, Microsoft incite le public à se livrer à une chasse au trésor en allant justement rechercher les lieux en question.

Des lieux qui peuvent être le fond d’une piscine, une guitare dans un magasin d’instruments de musique, la doublure d’un blouson, un panier de basket, le tapis d’un billard, etc. Pour ce faire, des indices sont déposés par la marque sur Bing Maps, et un site web permet aux internautes de signaler les endroits qu’ils ont découverts.

Un dispositif totalement transversal en terme d’usages média donc. On peut se demander si cette exposition offerte à Jay-Z ne risquait pas de cannibaliser la marque. Apparemment non, la fréquentation de Bing a augmenté de 11% et sa fan page a franchi le million de fans. En tout cas, en utilisant le rapper superstar, Microsoft a utilisé sa célébrité comme levier de notoriété pour son produit.

Au final, une campagne très originale, qui renouvelle totalement l’utilisation de l’affichage outdoor, et illustre totalement les différentes fonctions d’un moteur de recherche, notamment la recherche syntaxique et les cartes géographiques.



Publicités