On a tous en nous des histoires de FAI. Secteur concurrentiel féroce, les opérateurs, après s’être battus sur leurs tarifs et leurs avantages technologiques semblent désormais vouloir enfin s’attaquer au gros problème de tous les FAI, l’après-vente, le service et la tenue de leurs engagements.

SFR avec sa signature « Carrément vous », exprime cette nouvelle posture depuis presque un an. Dans un marché des télécoms où la bataille se joue actuellement plus sur la rétention de clients que sur l’acquisition de nouveaux, l’opérateur s’efforcer à installer une nouvelle dimension empathique avec ses clients, l’accès à internet n’étant plus un plus technologique mais un enjeu social essentiel.

Le nouveau film tv qui sort ces jours-ci utilise ainsi ce ressort d’empathie (inspiré de faits réels !), tout en faisant preuve d’une sacrée dose d’opportunisme en consacrant le sujet de son spot aux délais de livraison des neuf box internet. Chacun pourra y voir en creux une allusion comparative directe à son concurrent Free, lequelle connaît de gros problèmes de production et livraison de sa nouvelle box Révolution.

Mais plus ce que l’on retiendra surtout de ce spot c’est le remarquable jeu d’acteur qui pousse à l’extrême l’insight de la frustation du délai d’attente chez les demandeurs de box, en l’intégrant dans une scène classique où une amie rend visite à sa copine enceinte en pleine hystérie d’organisation pré-accouchement. Le décalage produit entre un fait ultra important mais très bien organisé qu’est celui de donner la vie et un fait mineur mais qui atteint des proportions démesurées, celui de l’attente de la livraison du produit commandé.

Si ce film cible les jeunes parents clients, un second existe plus focalisé sur les ados prescripteurs, mais toujours avec la même finesse d’analyse comportementale. Un beau travail de collaboration entre planning stratégique et création.