Le 15 décembre dernier, Facebook lançait sa nouvelle « timeline » organisant les informations des utilisateurs de manière antichronologique, conférant au profil de chacun un aspect « blog ». Si cette nouvelle mouture n’est pas encore ouverte aux marques, il n’en demeure pas moins que certaines on l’on tout de même investi.

C’est le cas de de l’organisme israélien de prévention contre la drogue qui a crée un faux profil sous le nom de Adam Barak, sur lequel une succession de photos avant / après illustrent de manière criante la déchéance de la personne suite à sa consommation de stupéfiant sur une période d’un an. L’organisation de la timeline séparée en deux permet ainsi de voir deux scénarios de vie différents.

Si la technique du avant / après a déjà été utilisée bien des fois sur ce sujet, il reste néanmoins intéressant de considérer la justesse du choix du support, en totale affinité avec la cible visée, les 15-24, la plus accro aux réseaux sociaux.

De plus, au lieu de se contenter de créer une simple fan page de marque, qui aurait plutôt été malvenue au regard du sujet traité, l’Institut israélien a préféré incarner totalement son exemple, en créant un véritable lien avec les facebookiens via cette page de profil. La proximité entre la cible et la personne fictive et ainsi totale.

Bien sur, ce genre d’accaparation des possibilités d’une page personnelle, même au profit d’un organisme de santé public déroge quelque peu avec la charte d’utilisation de Facebook. Il est bien possible que sa durée de vie soit éphémère.

Mais comme toute campagne en définitive. Relayée par une action RP, elle aura néanmoins eu le temps de faire parler d’elle et de marquer les esprits, ce pour un budget des plus économiques.

Publicités