En argentine, il peut faire très chaud. Et, comme dans tous les pays chauds, il n’est pas rare de se promener chez soi en petite tenue. Enfin surtout concernant le père de famille, qui, étant chez lui, s’octroie tous les droits, au détriment du confort visuel des autres membres de la famille…

Partant de cet insight, la marque de climatiseurs BGH a conçu une série de spots mettant en scène des « Dads In Briefs », littéralement des « pères en slips kangourous »…

Le résultat est étonnant de justesse, le parti-pris d’un traité en noir et blanc, le jeu des acteurs, la voix off, l’air d’opéra, tout cela confère à l’ensemble une grande retenue dramatique face à une situation légère et honteuse.

On a l’impression de visualiser des souvenirs d’enfants marqués par ce comportement paternel. Car la cible directe de cette prise de parole est bien l’entourage du chef de famille. La marque cherche ici à le rendre prescripteur vis-à-vis du père, décisionnaire d’achat.

Au final, 3 films remarquables empruntant à la comédie dramatique, au cinéma italien des années 50, à un certain humour anglais, et qui osent s’appuyer sur un insight des plus original. Là où la plupart des grandes marques de climatiseurs ventent la fiabilité du produit, l’économie d’énergie effectuée ou le confort de la réversibilité chaud / froid, on met ici en avant des scènes de vie familiale connues de tous.

Par la même, en s’appuyant sur un insight sociétal, comportemental de cet ordre, BGH créée ici une forte connivence avec son public, là où les autres fabricants restent sur des registres moins complices.