La célèbre marque Ray-Ban à qui l’on doit les mythiques modèles Aviator et autres Wayfarer fête cette année ses 75 ans. Pour ce faire, elle lance une très belle campagne faisant la part à des personnalités héroïques, qui depuis 1937 ont fait fi des conventions pour aller au bout de leur démarche.

On y croise Taylor Mead, écrivain martyrisé par la police pour son homosexualité dans les années 40, Judy Cohen qui fut parmi les premières filles à porter la mini-jupe ou encore la chanteuse punk rock des 80’s Yana Chupenko.

Chacun de ces porte-voix devenant autant d’illustrations du « Never Hide », brillant claim de la marque. Les visuels print sont repris et légende sur le site de la marque à travers une frise chronologique dynamique. Bel exercice de storytelling.

Revendiquer le fait de ne jamais se cacher alors l’on est une marque de lunettes de soleil qui dissimule le regard peut paraître paradoxal. Mais c’est bien là la force du message. Porter des Ray-ban et assumer leur aura au regard des autres, c’est assumer pleinement son être, les lunettes noires ne devenant qu’une extension naturelle de soi. La marque invite ainsi chacun à devenir le héros de sa propre histoire en ne renonçant jamais ni à ses envies et convictions profondes.

Comme tout dispositif actuel qui se respect, un volet social media et UGC est présent sur le site. Ainsi chaque visiteur peut témoigner de sa vision du Never Hide à travers sa propre histoire et poster un cliché de lui portant des Ray-Ban. Enfin, ne pas manquer d’aller essayer les modèles de son choix grâce au miroir virtuel particulièrement efficace et concluant par la même une belle expérience de marque.

Publicités