Les campagnes display, peu génératives de ROI, sont devenues le parent pauvre des stratégies digitales. Certes l’audience atteignable via une bannière ne cesse mécaniquement d’augmenter avec le nombre toujours plus important d’internautes, lesquels passent de plus en plus de temps sur des pages de contenus (plus de 42% de son temps online). Mais les internautes ont aussi appris à faire abstraction de cette pollution visuelle. Le phénomène d’ad blindness l’atteste.

En revanche, les internautes qui cliquent sur une bannière ont tendance à être plus engagés que les autres. Toujours est t’il que le format basique et statique se prête peu à la créativité et à la délivrance d’une « expérience de marque ». Volkswagen tend néanmoins à démontrer le contraire ces jours-ci avec une campagne display ventant la simplicité de la fonction « start engine » de son nouveau Tiguan, permettant de démarrer le véhicule par simple pression sur un bouton.

Si l’écran d’appel de la bannière est des plus classiques, en cliquant sur le lien proposé, la fenêtre d’autorisation de l’allumage de notre webcam s’affiche. OK. Une fois allumé, un second écran nous enjoint à la toucher du doigt. Immédiatement, un bruit de démarrage de moteur se fait entendre. Une démonstration produit simplissime, mais innovante car elle arrive à allier virtuel et réel au service d’une expérience de marque de quelques secondes, surprenante et donc mémorisable.

Comme quoi, la véracité d’un bon dispositif online se juge de plus en plus par l’engagement qu’il promet et l’expérience qu’il délivre. Faites vous-même l’expérience en accédant à la bannière ici.